Cinemas d'afrique Lausanne

15e Festival
cinémas d'Afrique
Lausanne
du 20 au 23 août 2020

Focus Tchad

8 Mars de Achille Ronaimou
8 Mars de Achille Ronaimou

Séance 1
VE 23 | 16h30 | Salon bleu

8 Mars
La Promesse du Biram
Tou-Lag

Séance 2
SA 24 | 18h30 | Salon bleu

8 Mars
Entre quatre murs
La Panthère douce

La jeune génération de cinéastes

Le cinéma tchadien est principalement connu à travers les films du réalisateur Mahamat Saleh Haroun, Prix du Jury à Cannes en 2010 pour Un homme qui crie et ceux de Issa Serge Coelo, réalisateur et gérant du Normandie, première salle des pays sahéliens équipée d’un projecteur digital.
Bien que limitée par des budgets restreints, une absence de filière de formation et des moyens de diffusion inexistants, une nouvelle génération de cinéastes se profile et tente de réaliser des films dans ce contexte difficile.
Le Festival est heureux de présenter dans ce focus trois courts-métrages de fiction et deux moyens-métrages documentaires.

Un premier festival de courts-métrages, le Fetcoum, organisé par la réalisatrice Aché Coelo, s’est tenu à N’Djaména en juin 2018, soutenu par l’antenne de la DDC suisse au Tchad. Suite à une collaboration avec le Fetcoum, le Festival présente aussi deux courts-métrages réalisés en avril 2019, dans le cadre d’un atelier de formation image-son-montage et interprétation, données par une équipe internationale, composée de Philippe Cordey, Suisse, Demba Thiam, Sénégal, et Youssouf Djaoro, Tchad.