Cinemas d'afrique Lausanne

14e Festival cinémas d'Afrique - Lausanne
du 22 au 25 août 2019
Blog: les actualités

Grégoire Junod, Syndic de Lausanne

Quelle fierté, pour Lausanne, d’abriter ce festival, promoteur du cinéma africain et événement phare du nouvel agenda des rendez-vous culturels estivaux Lausanne à l’heure d’été. Porteur d’un regard frais sur un cinéma d’ailleurs, il y associe, pour le plus grand plaisir de nos cinq sens, différentes disciplines artistiques et culinaires, autant d’expressions qui participent à la diversité culturelle.

Cinémas d’Afrique fait depuis toujours le pari de la curiosité, de la qualité et de l’ouverture valorisant une production cinématographique contemporaine méconnue et souvent fragile. Aux antipodes d’une démarche intercultu- relle cantonnée au folklore, ce festival se fait aussi le reflet d’un cinéma engagé qui a beaucoup à dire sur les enjeux économiques, politiques et culturels de notre époque.

Certains temps forts de la manifestation marquent également sa dimension historique. L’histoire de la résistance et de la lutte contre l’apartheid est ainsi racontée dans le cadre d’une rétrospective en collaboration avec la Cinémathèque suisse et en l’honneur du 100e anniversaire de la naissance de Nelson Mandela. Par ailleurs, un coup de projecteur sur la production soudanaise esquisse le récit passionnant de l’histoire de son cinéma.

Une fois encore, la Municipalité tient à saluer le travail exceptionnel de toute l’équipe qui fait de cet événement un lieu de célébration du septième art mais aussi de fêtes, de rencontres et d’effervescence artistique. Bon festival à toutes et à tous.

image

Frédéric Maire, Directeur de la Cinémathèque suisse

Pour ne pas oublier

Pour la Cinémathèque suisse, à la veille d’ouvrir sa saison, le Festival cinémas d’Afrique est l’occasion de mettre en lumière les cinématographies africaines tout en profitant de rencontres et découvertes dans la verdure du parc de Montbenon. Pour sa 13ème édition, le festival rend un heureux hommage à un cinéaste burkinabé récemment décédé à l’âge de 64 ans à peine, Idrissa Ouedraogo, l’une des figures centrales du renouveau du cinéma d’Afrique de l’Ouest dans les années 80 et 90, très lié à la Suisse : certains de ses films les plus célèbres comme Yaaba (1989), Tilaï (1990, Prix du Jury à Cannes) et Samba Traoré (1992, Ours d’argent à Berlin) ont été co-produits par des producteurs helvétiques. Le festival célèbre également la figure d’un homme qui aurait 100 ans cette année : Nelson Mandela. Il s’agit, à travers lui et les nombreuses fictions et documentaires qui lui ont été consacrés, de se souvenir d’une part d’ombre qui a marqué à jamais le continent, à savoir l’Apartheid et toutes les luttes, souvent violentes, qu’il a fallu mener pour enfin le faire disparaître. Bref : un festival de fête pour ne pas oublier.

image