Cinemas d'afrique Lausanne

13e Festival cinémas d'Afrique
du 23 au 26 août 2018
Blog: les actualités

Table ronde - Littérature et cinéma

Chapiteau | SA 25 | 15h00

Comme pour les traductions, l’adaptation cinématographique fait désormais partie des possibles rebondissements dans la vie d’un ouvrage littéraire. En fonction de plusieurs critères, plus ou moins aléatoires, des réalisateurs se pressent d’acquérir les droits de porter un texte au cinéma. Qu’en est-il des cinémas africains ? Quels sont liens entre les cinémas et littératures africaines ? Comment se fait le choix du texte à adapter au cinéma ? Le réalisateur doit-il travailler en étroite collaboration avec l’auteur pour l’adaptation de son texte ? Laisse-t-il libre cours à son imagination quitte à restructurer partiellement ou entièrement le texte original ? Ou alors jumelle-t-il son univers à celui de l’auteur ?

Le Festival cinémas d’Afrique – Lausanne lance le débat en compagnie de Sol de Carvalho, réalisateur mozambicain connu notamment pour ses films Another Man’s Garden (2007) et Impunidades Criminosas (2012). Il a adapté au cinéma O Dia em que Explodiu Mabata Bata (Le jour où Mabata Bata a explosé), une nouvelle de l’écrivain mozambicain Mia Couto.

Max Lobe, écrivain camerounais basé en Suisse, participera aussi aux discussions. Il est l’auteur de 39, Rue de Berne, La Trinité bantoue, et de Confidences, qui raconte l’histoire de l’indépendance du Cameroun et sa guerre cachée.

Baba Diop, journaliste, critique de cinéma et enseignant à l’Université Gaston Berger à Dakar, et Christine Le Quellec Cottier, Maître d’enseignement et de recherche, membre de l’Association des études africaines de l’Université de Lausanne feront également partie du panel.