Médiation CULTURELLE

Afin de remplir sa mission de promotion et de diffusion des cinématographies africaines et d’attirer de nouveaux publics, le Festival cineméas d’Afrique Lausanne s’enrichie désormais d’une médiatrice culturelle.
Nous développons un large panel d’actions de médiation et participations culturelles en partenariat avec diverses institutions afin d’aller à la rencontre de publics spécifiques qui ne viennent pas au Festival durant sa période estival : les établissements scolaires, le public des adolescents, les cinéphiles des régions périphériques ainsi que les personnes âgées et migrantes.
Contact
Estelle Repka
Médiatrice culturelle

image

Projets scolaires : École obligatoire / Ecole post-obligatoire / Ecole spécialisée

Format long / Format court / Format projet

Format long

image

Vous avez le choix entre un long métrage ou un cycle de courts couvrant les champs de l'histoire, de la géographie, des arts visuels, de la citoyenneté, de l'écologie, de l'identité ou encore de la différence et de la découverte. La programmation est issue des sélections des éditions précédentes.
L’offre se compose d’une projection dans un cinéma partenaire ou dans une salle type aula de votre établissement scolaire suivie d’une activité de médiation généralement en classe durant 1 période (discussion, échange, rencontre avec des réalisateurs·trices, débat, activité créative, etc.).

Dates
Durant l’année scolaire

Horaires
Projection au cinéma – en matinée
Activité en classe – à convenir (1 période ou plus)

Lieux
Au cinéma ou salle de type aula scolaire + intervention en classe

Tarifs
Projection – 5 à 10.-/élève suivant les cinémas partenaires (min. 400.-) ou droit des filmsIntervention en classe – 115.-/période

Format court

image

Après avoir défini avec vous le choix d’une thématique en fonction de votre programme scolaire, projection en classe d’un court métrage suivi d’une activité de médiation. L’offre dure 1 ou 2 périodes suivant le film et l’activité prévue en conséquence.

Dates
Durant l’année scolaire

Horaires
En classe – à convenir

Lieux
En classe équipée d’un écran/beamer avec sortie audio et possibilité d’obscurcir la salle

Tarifs
Projection – droit des films
Intervention en classe – 115.-/période

Format projet

image

Après avoir choisi une thématique suivant votre programme scolaire, nous vous proposons plusieurs films et vous accompagnons en classe lors de rencontres régulières avec vos élèves. Suivant vos branches, ce projet peut prendre la forme d’une rédaction de scénario, interprétation visuelle, réalisation cinématographique… Nous définissons ensemble le nombre des séances et leurs contenus. Des intervenant·e·s viennent compléter l’offre.

Dates
Durant l’année scolaire

Horaires
A convenir

Lieux
Au cinéma et/ou en classe

Tarifs
Projection – 5 à 10.-/élève suivant les cinémas partenaires (min. 400.-) ou droit des films
Intervention en classe – 115.-/période, si format avec de nombreuses séances : à discuter

Contact
Estelle Repka
Médiatrice culturelle

Centres socioculturels / Maisons de quartier / Ciné-Club

Le Festival collabore avec plusieurs centre socioculturel, maison de quartiers ou encore ciné-cbub afin de poursuivre sa mission de diffusion et de partage. Les actions de médiation touchent autant le jeune public que le public adulte amateur ou curieux de découvrir des cinémas différents.
Les évènements sont ponctuels ou réguliers, la journée ou de manière plus festive en soirée accompagnée de rencontres, d’offre musicale ou de restauration.

Contact
Estelle Repka
Médiatrice culturelle

Publics spécifiques : Seniors, personnes migrantes

Le Festival prend à coeur son rôle de partage, de liens social, de cohésion et d’intégration. En cela, nous proposons également une offre adaptée aux publics dit éloignés/ au public spécifique.
Contactez nous pour échanger et organiser ensemble une projection et une activité de médiation répondant à vos spécificités.

Contact
Estelle Repka
Médiatrice culturelle

Exemples de film

image

Le Chasseur et l’Antilope – Les contes africains de Narcisse Youmbi, Cameroun, 2016, 13’

Branches scolaires : histoire, géographie, citoyenneté, français, sciences de la nature, arts visuels.

Thèmes : histoires traditionnelles, narration du conte, technique d’animation, partage, cupidité.

Résumé : Un jour un pauvre chasseur dont les pièges ne prenaient plus de gibier depuis très longtemps fut surpris par la capture d’une belle antilope. Celle-ci en échange de sa vie sauve lui promet la fortune grâce à deux œufs magiques, dont l’un doit être rendu. Le chasseur dont les conditions de vie ont vite changé pour lui, va-t-il tenir sa promesse et rendre l’œuf magique ou sera-t-il tenté par l’appât de sa nouvelle fortune ?


image

Wallay de Berni Goldblat, Burkina Faso, 2017, 84’

Branches scolaires : histoire, géographie, citoyenneté, français, sciences de la nature, arts visuels.

Thèmes : découverte du pays d'origine, liens familiaux, valeurs et respect des traditions, mode de vie différent (alimentation, consommation, travail…), premiers sentiments amoureux, prise de conscience de la réalité, apprentissage de la vie, parcours initiatique.

Résumé : Ady a 13 ans et n’écoute plus son père qui l’élève seul dans la banlieue lyonnaise. Il est envoyé au Burkina chez son oncle Amadou. Là, il devrait se soumettre aux coutumes d’initiation pour un jeune homme mais Ady ne l’entend pas de cette oreille…


image

Black Mamba de Amel Guellaty, Tunisie, 2017, 20’

Branches scolaires : histoire, géographie, arts visuels, économie, philosophie et psychologie.

Thèmes : condition de la femme, destin d'une jeune femme, amitié́, construction de l'image (lumière et son), construction d’une esthétique d’après des codes visuels.

Résumé : Sarra, jeune fille de la classe moyenne de Tunis, mène en apparence la vie ordinaire que sa mère lui a tracée : elle prend des cours de couture et s’apprête à épouser un gentil garçon. Mais Sarra a d’autres plans inavoués pour échapper à son destin...


image

Machini de Tétshim et Frank Mukunday, Congo/Brazaville, 2019, 10’

Thèmes : spoliation des ressources, enjeux environnementaux et humains, techniques d'animation

Résumé : Dans une ville congolaise, au pied d'une mine d'extraction, les travailleur·euse·s deviennent des êtres somnambuliques, esclaves des machines, au service d’une industrie qui exploite et détruit les êtres vivants et l’environnement. Avec sa technique d’animation utilisant de la craie, des pierres et du matériel de récupération, Machini déplore le scandale écologique que vit le Congo.


image

Rafiki de Wanuri Kahiu, Kenya/Afrique du Sud, 2018, 82’

Thèmes : liens sociaux, premier amour, amitié, homosexualité, esthétisme de l’image, utilisation du cadrage et des couleurs, utilisation de la musique

Résumé : A Nairobi, Kena et Ziki mènent deux vies de jeunes gymnasiennes bien différentes, mais cherchent, chacune à sa façon, à poursuivre leurs rêves. Leurs chemins se croisent en pleine campagne électorale au cours de laquelle s’affrontent leurs pères respectifs. Amoureuses l’une de l’autre dans une société kenyane conservatrice, les deux jeunes femmes vont être contraintes de choisir entre amour et sécurité...


image

Timbuktu de Abderrahmane Sissako, Mali, 2014, 96’

Thèmes : situation géo-politique, religion, tolérance, aliénation, amour familiale, esthétisme de l’image

Résumé : Non loin de Tombouctou tombée sous le joug des extrémistes religieux, Kidane et sa famille mènent une vie simple et paisible. En ville, les habitants subissent le régime de terreur des djihadistes... Fini la musique et les rires, les cigarettes et même le football...Le destin de Kidane bascule le jour où il tue accidentellement Amadou le pêcheur qui s'en est pris à GPS, sa vache préférée. Monté avec grâce et simplicité, Timbuktu est un film d'actualité au message puissant. Ce film a gagné 7 Césars et a été nominé aux Oscars.

Festival cinémas d'Afrique - Lausanne

Rue de Genève 52
CH-1004 Lausanne

©2022 - 2023

Propulsé par le CMS WebForgeDesign par inforwebtop